Vladimir Poutine malade ? Une vidéo inquiétante le dévoile avachi et fragilisé

En verrouillant les médias dans son pays et encore plus autour de lui, Vladimir Poutine fait naître de nombreuses rumeurs. Sa santé pose beaucoup de questions : maladie de Parkinson, cancer de la thyroïde, troubles paranoïaques, visage botoxé... les spéculations ne manquent pas. Toutefois, une vidéo qui a été diffusée sur Twitter le montre dans un état manifestement délicat, comme accroché à son fauteuil. Relayée par le Nord-Irlandais Timothy Phillips, - spécialiste de la Russie qui possède un doctorat de l'Université d'Oxford et qui apporte sa contribution à la BBC -, cette séquence laisse voir un dirigeant à bout de souffle.

Dans cette apparition filmée, Vladimir Poutine, 69 ans, est assis face à son ministre de la Défense, Sergueï Choïgou. Buste affaissé et tête rentrée dans ses épaules, le président de la Fédération de Russie qui est entré en guerre depuis le 24 février ne semble pas être au mieux de sa forme. Quant à sa main clouée sur le bureau pour ne pas qu'elle bouge, il pourrait s'agir, selon certains internautes, d'un signe flagrant de la maladie de Parkinson.

RTL rappelle qu'au mois de mars, un ancien ministre britannique des Affaires étrangères supposait que le leader politique pourrait être accro aux stéroïdes, ce qui a comme effet secondaire de "faire ressortir l'agressivité" : "Je pense que son immunité est altérée, soit par des corticoïdes (ndlr : des anti-inflammatoires stéroïdiens) qui lui sont administrés pour une autre...

Lire la suite


À lire aussi

Amandine Pellissard, "une grande malade" : son dernier coup de folie dévoilé en vidéo
Cyril Hanouna : Une vidéo dossier dévoilée, l'animateur en fou rire
Brigitte Fontaine "très malade" : inquiétantes nouvelles sur son état de santé

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles