Vladimir Poutine, "mâle dominant" va-t-en-guerre

·1 min de lecture

"Que cela te plaise ou non, ma jolie, il va falloir supporter !" Alors que les témoignages de viols en Ukraine s’accumulent, cette phrase du président russe Vladimir Poutine adressée à son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky résonne comme une mise en garde glaçante. À quel point les soldats russes ont-ils été encouragés à commettre des violences sexuelles ? Des enquêtes internationales le révéleront peut-être un jour. Pour Maxime Forest, enseignant-chercheur à Sciences Po, les droits des femmes et des minorités sexuelles sont en tout cas au cœur de cette guerre menée par le maître du Kremlin et sa masculinité toxique.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles