Vladimir Poutine a accepté une invitation de Kim Jong-un à se rendre en Corée du Nord

Vladimir Poutine a accepté une invitation de Kim Jong-un à se rendre en Corée du Nord

Le président russe Vladimir Poutine a accepté de se rendre en Corée du Nord sur invitation de son dirigeant Kim Jong-un, a rapporté jeudi l'agence officielle nord-coréenne KCNA. Une information confirmée par le Kremlin un peu plus tard dans la journée.

A l'issue d'une rencontre entre les deux hommes mercredi en Russie, "Kim Jong-un a invité avec courtoisie Poutine à visiter la RPDC (République populaire démocratique de Corée, NDLR) quand cela lui conviendra", selon KCNA, utilisant le nom officiel de la Corée du Nord.

"Poutine a accepté avec plaisir l'invitation et réaffirmé son invariable volonté de continuer à faire avancer l'histoire et la tradition de l'amitié Russie-RPDC", a encore déclaré l'agence.

"Renforcement futur de la coopération"

Ce même jour, Kim Jong-un a assuré à Vladimir Poutine que Moscou remporterait une "grande victoire" sur ses ennemis, la Russie étant engagée dans une guerre en Ukraine depuis plus d'un an et demi.

Vladimir Poutine a lui trinqué au "renforcement futur de la coopération" avec Pyongyang, parlant devant la presse de "perspectives" de coopération militaire avec la Corée du Nord malgré les sanctions internationales visant le pays reclus à cause de ses programmes nucléaires et de ses missiles en développement.

Les Etats-Unis ont ainsi exprimé leur "préoccupation", affirmant que la Russie était intéressée par l'achat de munitions nord-coréennes pour soutenir son invasion de l'Ukraine.

Le président russe a aussi évoqué la possibilité que la Russie aide Pyongyang à construire des satellites, après que la Corée du Nord a récemment échoué à deux reprises à mettre en orbite un satellite militaire espion.

Article original publié sur BFMTV.com