Vjosa Osmani, une réformiste élue présidente du Kosovo

Source AFP
·1 min de lecture
Après un triomphe aux législatives, Vjosa Osmani a été élue samedi présidente du Kosovo par le Parlement.
Après un triomphe aux législatives, Vjosa Osmani a été élue samedi présidente du Kosovo par le Parlement.

C'est un signe de renouveau dans un pays qui fait face à de multiples défis. Vjosa Osmani, la personnalité politique la plus populaire du Kosovo, a été élue présidente dimanche par les députés, consacrant l'arrivée aux commandes d'une classe politique d'une nouvelle génération déterminée à en finir avec la corruption. Les législatives de février avaient fini d'entériner la chute de la vieille garde des anciens commandants indépendantistes de la guerre contre les forces serbes (1998-1999).

Le mouvement réformiste de gauche Vetëvendosje (VV) du nouveau Premier ministre Albin Kurti allié à Vjosa Osmani, juriste de 38 ans, avait obtenu une écrasante victoire en promettant d'éradiquer la captation des ressources de l'État dans le territoire rongé par la pauvreté et l'instabilité politique.

Un score historique aux législatives

Deux semaines après l'intronisation par le Parlement du gouvernement d'Albin Kurti, Vjosa Osmani a recueilli une majorité simple de 71 voix sur 120 députés au troisième tour de scrutin. Une victoire restée incertaine jusqu'au dernier moment du fait du boycott de la séance parlementaire par des partis d'opposition. « Je constate que l'Assemblée de la République du Kosovo a élu Mme Vjosa Osmani-Sadriu comme présidente de la République », a déclaré le président du Parlement Glauk Konjufca.

Réuni initialement samedi, le Parlement avait dû suspendre les opérations jusqu'au lendemain, le quorum de 80 députés nécessaires pour valider l'élection de la [...] Lire la suite