De quoi vivent Harry et Meghan ?

Après l'annonce choc du couple princier de sa mise en retrait de ses fonctions royales, vient maintenant la question de l'origine de leurs ressources. Le sujet du coût de la monarchie est en effet un sujet particulièrement sensible. En choisissant de renoncer à leur rôle de premier plan au sein de la famille royale britannique, ils ont aussi annoncé choisir de devenir "financièrement indépendants". Harry et Meghan ont annoncé sur leur site renoncer à leur part de l'allocation royale (la "Sovereign Grant"), sans préciser exactement son montant. Le communiqué du duc et de la duchesse de Sussex précisait qu'ils allaient "se concentrer sur le prochain chapitre, y compris le lancement de leur nouvelle organisation caritative", mais en pratique on ne sait pas encore comment ils vont désormais gagner leur vie exactement.

En effet, Meghan Markle et le prince Harry assurent que "l’allocation royale ne couvre que 5% des coûts du duc et de la duchesse et est spécifiquement utilisée pour leurs dépenses de bureau officiel". Selon franceinfo, le montant total de cette allocation royale versée aux membres de la famille s'est élevé à 82 millions de livres sterling en 2018-2019, comme l'indique le rapport officiel sur les subventions souveraines. Meghan et Harry tiennent toutefois à assurer que l'argent issu de l'allocation royale "n'a jamais été et ne sera jamais utilisé pour des dépenses privées par le duc et la duchesse de Sussex, qui ne bénéficient pas non plus de privilèges fiscaux".

>> À lire aussi - Harry et Meghan ont fait rénover leur résidence à grand frais, avant d'annoncer leur indépendance financière

Sur le site du couple Sussex, on apprend qu'en réalité, les 95% restants des revenus touchés par Meghan Markle et le prince Harry proviennent de son père le prince Charles, fils aîné de la reine. Charles est, en effet, le duc de Cornouailles et à ce titre, il touche des revenus issus du duché tels que ses propriétés, des actifs ou des sociétés. Des sommes qui permettent de subvenir

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Commerce : la croissance des Etats-Unis dopée par l’accord avec la Chine et le Mexique ?
Les 90 km/h vont revenir aussi en Seine-et-Marne
La séance de Bourse : tout ce qu’il faut savoir aujourd’hui
Pesticides : la SNCF devra sortir du glyphosate, même si ça aura un coût, avertit Borne
Une guerre avec l’Iran déstabiliserait le monde entier, avertit le Japon