« Vive la rentrée », le billet d'humeur du Dr Arnaud Cocaul

Arnaud Cocaul, Médecin nutritionniste
1 / 2

« Vive la rentrée », le billet d'humeur du Dr Arnaud Cocaul

Dans son rapport publié en août, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) alerte sur l’utilisation, sans précédent dans l’histoire humaine, des sols et de l’eau douce afin de pourvoir aux besoins croissants de la population mondiale en denrées animales, pour parler uniquement alimentation. 30 % des émissions de gaz à effet de serre et 70 % de la consommation d’eau douce sont issus de l’agro-alimentaire.

Notre environnement se dégrade

Les mauvaises nouvelles volent en escadrille et on apprend qu’un tiers des stocks de poisson sont surexploités, que la consommation de viande continue sa progression puisque tous les pays émergents veulent manger de la viande, de la volaille. Rien que pour l’Afrique, ce géant en termes de population, on prévoit une explosion de la consommation de bœuf et du porc de l’ordre de 200 % et de 211 % pour la volaille d’ici 2050, soit demain. Alors les industriels peu scrupuleux, les gouvernements corrompus continuent la déforestation en Afrique tropicale, en Amazonie, en Indonésie. Le permafrost est touché de façon irrémédiable aux pôles, l’Amérique de Donald Trump veut acheter le Groenland non pas pour en faire un sanctuaire écologique. La Chine continue de ratiboiser les océans en rachetant même des ports en Méditerranée, ce qui lui permet de trouver de nouvelles zones à exploiter.

Pour continuer le registre des mauvaises nouvelles après les vaches folles, les œufs au Fipronil et autres lasagnes à la viande de cheval, on nous sert des produits ultra-transformés riches en sirop de sucre inverti, amidon, arômes non indispensables mais tout cela Bio !

L’Angleterre qui sort de l’Union européenne le 30 octobre prochain, peut-être sans accord, risque de nous faire parvenir des produits canadiens ou américains à croissance ultra rapide comme des poulets bien trop dodus et qui n’ont jamais connus le plein air dans leur courte vie. L214 continuera de nous envoyer des vidéos d’abattoirs peu soucieux du bien être animal...

> Lire la suite sur Futura