Viticulture : 15 millions d'euros d'aides européennes non utilisés renvoyés à Bruxelles

franceinfo avec AFP

La filière viticole française ne cache pas sa colère. L'Etat va renvoyer 15 millions d'euros d'aides européennes à Bruxelles, faute d'utilisation.

Des fonds dont les viticulteurs français disent pourtant avoir bien besoin, alors que vient d'entrer en vigueur une augmentation de la taxation américaine sur leur production.

De nombreux dossiers rejetés

La faute revient, selon les syndicats agricoles, à un "problème de gestion" de la part de l'organisme FranceAgriMer (établissement national des produits de l'agriculture et de la mer) qui distille les aides aux exploitants viticoles après examen de leurs demandes, en raison d'un "manque de personnel".

"Beaucoup de dossiers sont rejetés alors qu'ils ne devraient pas l'être", estime Jérôme Despey, le président de la Chambre d'Agriculture de l'Hérault et secrétaire général de la FNSEA.

Des difficultés administratives sont également pointées du doigt. Bernard Farges, le président de la Confédération CNAOC (qui représente 70% des viticulteurs français) parle ainsi de "complexité administrative kafkaïenne".

"95% de l'enveloppe utilisée"

Le ministère de l'Agriculture a déclaré dans un communiqué que "plus de 95% de l'enveloppe" avaient été alloués à la filière, soit 265,3 millions d'euros pour la campagne 2018-2019. (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi