Vite, mes gants ! Il faut que je tweete

Libération.fr
Vite, mes gants ! Il faut que je tweete

Après les montres connectées c'est au tour de vos gants de l'être. Quatre étudiants Américains viennent de mettre au point une paire de gants équipée d'un micro vous permettant de tweeter à toute heure du jour et de la nuit, sans jamais avoir à sortir votre téléphone de votre poche.

Les plus frileux connaissent sûrement les gants tactiles qui permettent de se servir de son smartphone sans se geler les mains. Quatre Américains viennent tout juste de franchir un nouveau pas lors du hack Holyoke, un hackaton organisé par le Mount Holyoke College, en envoyant le tout premier tweet par l’intermédiaire d’une paire de gants.

We ready. We in this. We gloves. @HackHolyoke #gloves pic.twitter.com/VcR0cAD3ND

— Hashtag Glove (@HashtagGlove) 8 Novembre 2014

how should we still gloves

— Hashtag Glove (@HashtagGlove) 8 Novembre 2014

Le principe est simple. Les gants sont équipés d’un micro qui s’active dès que le porteur fait le signe hashtag (#) avec les doigts. «Nous avons équipé le bout des doigts de tissus conducteurs, dans lequel nous faisons passer une faible tension» explique Byron Wasti au Daily Dot. «Il vous suffit de croiser les doigts et le signal est envoyé, c’est réellement très simple».

 

«Je ne sais pas comment l’idée des gants en particulier nous est venue, probablement à cause du froid. Je viens de Californie, je ne suis pas habitué aux basses températures, et j’ai pensé que ce serait drôle de combiner ces deux idées» poursuit Keenen Zucker. Pour ce qui est du geste le groupe s’est inspiré d’un célèbre sketch du présentateur américain Jimmy Fallon.

 

Vicitme de problèmes techniques lors du hackaton le prototype nécessite quelques améliorations. Pour l'instant, les gants sont encore reliés à un ordinateur. La prochaine étape consiste à intégrer un émetteur Bluetooth dans la paire de gants afin de permettre une connexion sans fil avec un smartphone. Entre l’engouement général pour tous les accessoires connectés et le faible coût du prototype (50$ soit (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

L'expérience Bohr-Einstein : du rêve à la réalité
Calendrier de l'avent : Philae, la tête dans les étoiles
Planck: matière noire et neutrinos du Big Bang
Les robots font le grand zoo
Biodiversité : le péril d'une 6ème extinction