Vitaa : son coup de gueule contre les dernières décisions du gouvernement

·1 min de lecture

Calogéro a annulé la sortie de son album Centre ville, initialement prévue samedi 6 novembre. Maître Gims a pris la même décision pour Le Fléau, qui devait paraître vendredi 5 novembre. La sortie de la réédition de Grand Prix de Benjamin Biolay ainsi que celle de son EP Court Circuit ont été repoussées au 11 décembre prochain. Des reports dus aux dernières annonces du gouvernement : la fermeture des rayons disques dans les supermarchés dans un souci « d’équité » avec les disquaires considérés comme « non-essentiels » et donc fermés depuis le début du confinement - tout comme les livres qui ne seront plus vendus en supermarchés. « Nous continuons à mourir dignement comme vous le voyez Jean Castex », s’est indigné Benjamin Biolay sur les réseaux sociaux, interpellant le Premier ministre. Et il n’est pas le seul à être énervé.

Sur Instagram, mardi 3 novembre, Vitaa a fait savoir sa colère. Elle a partagé une vidéo dans laquelle on voit les rayons cultures d’un supermarché non accessibles aux clients. Certaines étagères sont même couvertes de bâches. La chanteuse, qui se réjouissait pourtant le matin-même d’avoir enfin des dates pour sa tournée Versus Tour avec Slimane, a déploré la situation : « Sous une bâche immonde, inaccessible, le travail passionné et acharné de milliers de musiciens », a-t-elle écrit dans sa story. « On pourrait faire toute la promo du monde, notre album est tout simplement incarcéré. Son crime ? N’être pas assez essentiel pour une poignée de technocrates surdiplômés (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO "Irresponsable" : Patrick Cohen recadre Eric Naulleau après ses propos contre les mesures sanitaires
Benjamin Biolay pousse un coup de gueule et interpelle Jean Castex
VIDEO N'oubliez pas les paroles : Valérie est qualifiée pour les huitièmes de finale et gagne 20 000 euros de plus
VIDEO N'oubliez pas les paroles : Nagui taquine Magali Ripoli et lui dit qu'elle est "moche"
PHOTO Stéphane Plaza : après une « soixantaine de tests » du Covid-19, il prend une décision radicale