"On vit une époque formidable" : Marion Cotillard pousse un coup de gueule

·1 min de lecture

Elle ne cache pas sa colère. Ce mercredi 18 novembre, Marion Cotillard est montée au créneau sur son compte Instagram pour pousser un coup de gueule qui n'est pas passé inaperçu du côté du magazine Paris Match. "15 jours après avoir posté une photo de moi enfant pour remercier les gens de m'avoir souhaité mon anniversaire, ceci est arrivé", a-t-elle écrit en légende de sa publication. Message plein d'indignation agrémentant une capture d'écran lourde de reproche provenant du réseau social, lui signalant la suppression d'une précédente image qui y avait été relayée. "Votre publication va à l'encontre des règles de la communauté", peut-on lire. "On vit une époque formidable", ajoute ainsi la comédienne. Et de conclure, tel un avertissement : "hasta la vista Instagram."

Tandis que Marion Cotillard n'a pas précisé si elle souhaitait quitter définitivement le réseau social (son compte est encore actif), sa frustration bouillonne depuis le 30 septembre 2020, lorsque l'actrice célébrait son 45ème anniversaire. Une journée que ses fans n'avaient pas oublié. Pour les remercier, la maman de Marcel et Louise avait donc publié un cliché issu de son enfance, comme elle l'avait fait lorsqu'elle soufflait ses 44 bougies, dans lequel on la devinait torse nu, son visage caché par ses cheveux. La photo a rapidement été supprimée du réseau social "pour cause de nudité infantile." Si sa colère a été entendue, elle a toutefois reçu des réactions mitigées, certains internautes partageant son avis alors (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Charlene et Albert de Monaco : leur beau geste avant la fête nationale du Rocher
Un Noël à "manger des parts de dinde individuelle en barquette" ? Un ministre ironise
Meghan Markle et Harry se rapprochent de la reine... mais snoberaient toujours Kate et William !
VIDEO - "Il a pris la vitre !" : Arnaud Montebourg victime d'un petit incident chez Pascal Praud
Le saviez-vous ? Il existe une entrée discrète à l’Elysée