Visite de "MBS": Macron a "abordé la question des droits de l'Homme en Arabie", selon l'Élysée

Le président français Emmanuel Macron salue le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman à son arrivée au palais présidentiel de l'Élysée à Paris, le 28 juillet 2022. - Bertrand GUAY / AFP
Le président français Emmanuel Macron salue le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman à son arrivée au palais présidentiel de l'Élysée à Paris, le 28 juillet 2022. - Bertrand GUAY / AFP

"Dans le cadre du dialogue de confiance entre la France et l’Arabie saoudite, le Président de la République a abordé la question des droits de l’Homme en Arabie". C'est par cette courte phrase en fin d'un communiqué publié ce vendredi que l'Élysée répond à la polémique suscitée par l'invitation de Mohammed Ben Salmane au palais présidentiel jeudi soir.

Plusieurs responsables politiques, citoyens et ONG ont critiqué cette visite alors que "MBS" est soupçonné d'être impliqué dans l'assassinat du journaliste Jamal Khashoggi en 2018 et que le sujet du respect des droits humains en Arabie saoudite pose question.

Approfondir la relation entre la France et l'Arabie saoudite

"Le Président de la République française et le Prince héritier d’Arabie saoudite se sont félicités du renforcement des échanges entre le Royaume d’Arabie saoudite et la France", poursuit le communiqué, ajoutant "le souhait d’approfondir la relation entre les deux pays".

L'Élysée a également salué "les efforts menés par le Royaume d’Arabie saoudite pour diversifier son économie", notamment dans le domaine énergétique, alors que l'Arabie saoudite est le premier exportateur de pétrole brut dans le monde.

Emmanuel Macron souhaite, en outre, étendre la "coopération à de nouveaux champs et institutions culturelles françaises et saoudiennes". "Le Président de la République a exprimé le soutien de la France à la candidature de Riyad pour accueillir l’Exposition universelle en 2030", précise le communiqué.

Diversification des approvisionnements énergétiques

Israël, accord sur le nucléaire iranien, crises au Liban, lutte contre Daesh, guerre au Yémen... les deux hommes ont convenu de "développer et d’approfondir le partenariat entre les deux pays" sur ces différents sujets.

Emmanuel Macron et Mohammed Ben Salmane ont également abordé le thème de la guerre en Ukraine. Ils souhaitent "intensifier la coopération" pour "atténuer (ses) effets en Europe, au Moyen-Orient et dans le monde".

Le dirigeant français "a souligné l'importance de poursuivre la coordination engagée avec l'Arabie saoudite dans la perspective de la diversification des approvisionnements énergétiques des états européens", ajoute le communiqué.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles