Visite de Macron en Algérie: Jean-Luc Mélenchon critique une "mentalité dominatrice"

Le leader de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, s'exprime après le second tour des élections législatives, le 19 juin 2022. - BFMTV
Le leader de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, s'exprime après le second tour des élections législatives, le 19 juin 2022. - BFMTV

Interrogé en marge des "Amphis d'été" de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon critique la politique étrangère d'Emmanuel Macron en Algérie. Alors que le président effectue actuellement une visite dans le pays, Jean-Luc Mélenchon lui reproche une "mentalité dominatrice".

"Il nous a fait perdre du temps parce que, fondamentalement, il a une mentalité dominatrice. Ou il s'excuse d'avoir dominé, ou il recommence à dominer. Il faut partir d'une idée simple, c'est l’égalité", estime-t-il.

"Il a été se fourrer dans un truc indébrouillable"

"S’il veut bien se taire ça nous arrangerait au lieu de faire le malin", avait préalablement raillé Jean-Luc Mélenchon au préalable, avant de poursuivre: "il a été se fourrer tout seul dans un truc indébrouillable".

Dans son intervention, Jean-Luc Mélenchon revient aussi sur une visite du ministre italien des Affaires étrangères Luigi Di Maio en Algérie, et de discussions entre les deux pays sur le gaz. Un accord signé en avril a permis au pays de réduire sa dépendance au gaz russe. Emmanuel Macron arrive trop tard, selon le leader insoumis.

"Nous ne sommes pas en compétition avec l'Italie" sur le gaz algérien, a pour sa part assuré Emmanuel Macron, au deuxième jour de sa visite dans le pays. Parmi les autres annonces réalisées pendant ce voyage, le président a annoncé la création d'une commission d'historiens français et algériens sur la colonisation, ou son souhait d'un nouveau match de football entre les deux pays.

Article original publié sur BFMTV.com