"C'est une folie": Jean-François Copé très critique vis-à-vis du déplacement d'Emmanuel Macron à Kiev

Jean-François Copé. - ALAIN JOCARD / AFP
Jean-François Copé. - ALAIN JOCARD / AFP

"D'une légéreté incroyable." Invité ce jeudi matin quelques minutes après l'arrivée d'Emmanuel Macron en gare de Kiev pour sa première visite en territoire ukrainien depuis le début de l'invasion russe, Jean-François Copé a violemment critiqué le déplacement. Pour le maire LR de Meaux, il s'agit d'une "stratégie d'évitement" et d'"une folie."

"La maison brûle et Emmanuel Macron regarde ailleurs. L’imaginer ce matin dans un train vers l’Ukraine, comme s’il ne pouvait pas attendre la semaine prochaine, alors que l’extrême gauche est quand même hyper menaçante et a vocation à déstabiliser notre pays", commence-t-il, faisant référence au second tour des élctions législatives qui doit se tenir ce dimanche et à l'issu duquel la coalition présidentielle n'est pas certains d'obtenir une majorité absolue.

Pas "son sujet numéro un"

L'ancien ministre délégué de l'Intérieur de Jacques Chirac en a également profité pour tacler ce qu'il considère "la légèreté" du président, dans un contexte poltique difficile pour son parti.

"Ce n’est pas qu’il a tort ou raison, c’est surtout que c’est d’une légèreté incroyable. Qu’est-ce que c’est que cette stratégie d’évitement alors qu’aujourd’hui son sujet numéro un c’est de savoir s’il a une majorité pour gouverner le pays. C’est une folie une telle légèreté", insiste-t-il.

Sur notre antenne, le président du Sénat et membre de la même formation politique que Jean-François Copé, Gérard Larcher, a de son côté estimé qu'il "était temps" qu'Emmanuel Macron se rende dans la capitale ukrainienne.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles