En visite au Pakistan, Antonio Guterres dit n'avoir jamais vu un tel « carnage climatique »

© AP/SIPA

« Je n’ai jamais vu de carnage climatique de cette ampleur » a déclaré le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, samedi lors de sa visite au Pakistan pour voir l’étendue des dégâts provoqués par les inondations connues par le pays. « Je n'ai simplement pas de mots pour décrire ce que j'ai vu aujourd'hui. Le Pakistan et d'autres pays en développement paient un prix horrible pour l'intransigeance des grands émetteurs, qui continuent à miser sur les énergies fossiles. C'est une crise mondiale. Elle exige une réponse globale », a encore fait valoir Antonio Guterres dans un tweet, avant de se rendre dans des régions inondées du sud du pays.

« Depuis Islamabad, je lance un appel mondial : arrêtez cette folie ! Investissez dès maintenant dans les énergies renouvelables. Mettez fin à la guerre contre la nature », a asséné le chef des Nations unies.

Antonio Guterres espère que sa visite encouragera la communauté internationale à soutenir financièrement le pays, qui estime avoir besoin d'au moins 10 milliards de dollars pour réparer et reconstruire les infrastructures endommagées ou détruites.

Cinq fois plus de pluie que la n...


Lire la suite sur LeJDD