En visite à Kherson, Zelensky affirme qu'il est "impossible de tuer l'Ukraine"

En visite à Kherson, Zelensky affirme qu'il est "impossible de tuer l'Ukraine"
Volodymyr Zelensky à Kherson.  - BFMTV
Volodymyr Zelensky à Kherson. - BFMTV

"Il est impossible de tuer l'Ukraine", a lancé ce lundi le président ukrainien Volodymyr Zelensky, en visite surprise dans la ville de Kherson, dans le sud du pays, que les forces de l'Ukraine ont reprise à la Russie vendredi après que celle-ci l'a évacuée deux jours plus tôt.

"(La Russie) a montré au monde entier qu'elle peut tuer. Mais nous tous, nos forces armées, notre garde nationale et les services de renseignement ont montré qu'il est impossible de tuer l'Ukraine", s'est félicité Volodymyr Zelensky, cité dans un communiqué de la présidence ukrainienne.

Devant la presse, il a de plus salué la réaction populaire: "Je suis heureux nous sommes à Kherson. Vous avez vu les gens? C’est la meilleure réponse, elle était spontanée. Les gens attendaient notre armée."

"La prochaine étape ne sera pas Moscou"

Dans cette même déclaration, le chef d'Etat a toutefois concédé que son pays payait un lourd tribut au conflit. "Le prix de cette guerre est élevé. Des gens ont été blessés, un grand nombre de personnes sont mortes", a-t-il dit, soulignant "les combats acharnés" pour reprendre Kherson. "Malheureusement, ils ont tout détruit: les communications, l’électricité", a-t-il également déploré.

Mais Volodymyr Zelensky a estimé que ce sacrifice n'avait pas été vain: "C’est pour ça que les Russes ont reculé ou fui. Nous considérons qu’ils ont fui car notre armée a encerclé l’ennemi et il était en danger, et aujourd’hui nous sommes à Kherson."

"Nous allons pas à pas dans tous les territoires temporairement occupés de notre pays. (...) C'est un chemin long et difficile", a-t-il encore ajouté. Interrogé au sujet de la "prochaine étape", le président ukrainien a d'abourd souri: "Pas Moscou". "Ça ne nous intéresse pas d’aller conquérir d’autres pays, on veut juste libérer le nôtre", a-t-il souligné.

L'hymne à pleins poumons

Enfin, le chef d'Etat a chanté l'hymne national à Kherson, ville libérée du sud de l'Ukraine, où le drapeau bleu et jaune a été hissé devant le bâtiment de l'administration régionale.

Sur la vidéo initialement postée sur Twitter par le chef de cabinet de la présidence ukrainienne, Andriï Iermak, on pouvait voir Volodymyr Zelensky, main sur le coeur, entonner devant des militaires et des habitants les paroles de l'hymne national: "Nos ennemis périront, comme la rosée au soleil, et nous aussi, frères, allons gouverner, dans notre pays".

Article original publié sur BFMTV.com