On a visité le laboratoire français où des scientifiques cherchent à créer un soleil artificiel

« Et si le Graal de l’énergie se situait dans les étoiles ? Et si une étoile pouvait répondre aux besoins de l’humanité ? » Ces phrases presque mystiques introduisent l’épisode 2 de notre série documentaire « La France du futur ». Mais elles n’ont rien à voir avec de la magie ; tout à voir avec de la science de pointe.

Elles définissent avec précision ce que le projet ITER (International Thermonuclear Experimental Reactor) tente de réaliser. Situé dans le discret village de Saint-Paul-lez-Durance, en France, ce complexe s’étend sur 42 hectares et abrite une installation scientifique colossale visant à recréer les conditions qui existent au cœur des étoiles. Ici, des centaines d’ingénieurs et de scientifiques s’activent pour assembler un soleil artificiel. Ce réacteur à fusion, pesant près de 30 000 tonnes, utilise la technologie du tokamak : un dispositif en forme d’anneau, doté d’aimants surpuissants, qui maintient un plasma à des températures de 150 millions de degrés, bien au-delà des températures observées dans notre propre soleil.

Pour aller plus loin

La France du futur, épisode 1 // Source : Numerama / Naulipe Upgrade / Nino Barbey
La France du futur, épisode 1 // Source : Numerama / Naulipe Upgrade / Nino Barbey


La maison du futur sera en paille, on vous le prouve

L’objectif est tout aussi ambitieux : obtenir une réaction nucléaire propre et produire l’énergie dont a besoin l’humanité pour prospérer.

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Reportage à l'ITER par Numerama // Source : Louise Audry