Visions (TF1) - Marie-Ange Casta : "Quand j’ai un doute, je me demande comment mes filles percevront mes choix"

Qu’est-ce qui vous a donné envie de prendre part à ce projet : le côté paranormal, l’enquête haletante ou cette relation mère-fils particulière ?

Marie-Ange Casta : J’ai été séduite par l’histoire en elle-même, portée par Akim Isker, un réalisateur que j’aime énormément, en qui j’ai totalement confiance et avec qui j’avais envie de travailler. C’était aussi mon premier rôle de mère, on ne m’en avait jamais proposé avant. J’ai été maman très jeune : à 23 ans. Il y avait alors un décalage entre ma vie personnelle et ce que l’on projetait sur moi en tant qu’actrice. Visions était donc une jolie étape !

Comment Chloé réagit-elle à la singularité de son fils, Diego ?

Je pense qu’elle culpabilise beaucoup. C’est, à mon sens, le propre de beaucoup de parents : quand quelque chose ne va pas dans la vie de son enfant, on se demande instinctivement si on n’est pas en partie responsable. La séparation avec son père, l’arrivée d’un nouvel homme dans la vie de Chloé, un déménagement : autant de chamboulements qui peuvent mettre à rude épreuve l’équilibre d’un enfant. Grâce à Sarah Sauvant, cette psychologue incarnée par Louane Emera, mais aussi à l’amour qu’elle porte à son fils, elle s’ouvre peu à peu à cette possibilité de paranormal.

À lire également

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles