La vision de nos internautes sur le monde après le Covid-19

Après le Covid-19, irons-nous vers un nouveau monde ? RFI consacre des journées spéciales vendredi 8, samedi 9 et dimanche 10 mai pour penser l’après pandémie. Durant trois jours, l’antenne s’efforcera d’imaginer un monde différent. D’ores et déjà sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter et Instagram), nos abonnés(e)s ont pris la parole.

Un nouveau monde après le coronavirus ? Tout le monde y pense mais pas toujours de la même façon. Les abonné(e)s aux réseaux sociaux de RFI se sont exprimés avec sérieux, engagement et aussi imagination.

Certains demeurent soucieux, comme VLG Manassé sur Facebook qui écrit : « Après la pandémie, il y aura une crise économique mondiale qui ne dira pas son vrai nom ce qui est d'ailleurs prévisible. L'OMS devra nous expliquer d’ailleurs pourquoi elle n'a pas rapidement déclaré le Covid-19 une urgence sanitaire mondiale au même titre qu'Ebola ? » Selon U Mankondo, « le monde est à genoux, le Covid-19 laisse en péril l'économie mondiale ».

Mais ce sont les systèmes de santé qui agitent les esprits. Selon @MMartin1 : « Je pense qu'après la pandémie le monde sera nouveau, car chaque pays pensera à construire des hôpitaux et à élever le système de santé aux normes de peur d'être frappé encore. La population gardera les mesures d'hygiène pour toujours. » Tout comme @Dante922 : « On constatera une hausse des investissements en infrastructure publique, notamment dans la santé, le transport, les services. »

C’est un sentiment de grande fragilité face à la pandémie qui ressort chez nombreux internautes. Ainsi selon Souchet OH, « le coronavirus nous montre à quel point notre existence est fragile sur cette terre. Une seule personne a suffi pour détruire l'humanité ». Et Étienne R estime qu'« après cette pandémie, on doit comprendre que les armes doivent se taire. Il faut qu'il y ait une restauration des conditions de vie. Le pire est encore là, il est toujours dans la nature (forêt, lacs, rivière, l'air..) ». Alors que Gédéon KG « souhaite qu’après cette pandémie, toute personne puisse considérer la vraie valeur de la vie humaine qui ne pourrait jamais être échangée contre des biens matériels ! ».

Nombreux sont ceux qui souhaitent un nouvel élan de solidarité vers plus d’égalité, comme Moisekolie : « Après le Covid-19, je souhaite voir un monde de solidarité, car cette pandémie de coronavirus nous a tous fait du mal. » Ou Donald Tessier : « Il faut reconnaître que le monde est un petit point, là où tout les gens se trouvent. Il faut aussi noter que toutes les personnes quelle que soit leur couleur sont égales. Il faut souligner également que la maladie n'a pas de frontière, ne connaît pas le rang social. » Et AndyK : « Que tous comprennent que tout est vanité, nous sommes tous égaux. » Ou encore Abdoulmouminimo : « Leçon à retenir : le coronavirus a démontré que tous les êtres humains sont égaux. Pauvres, riches, jaunes, noirs, blancs, rouges, religieux, scientifiques... Tous ont peur de lui. »

L’écologie et le respect de l’environnement sont aussi dans les têtes. Selon J Daganon, « cette pandémie est venue nous rappeler qu'il n'y a pas un autre endroit pour vivre si ce n'est la Terre, donc protégeons-là par le changement de nos comportements pour notre survie ». WOuattara d’ajouter : « Je souhaiterais qu'après cette crise sanitaire, l'être humain apprenne à mieux aimer la nature, savoir que nous avons beaucoup plus besoin d'un environnement sain et équilibré. » Selon DelRené, « ce dont on a tous besoin et pour le bien de tous, c'est d'abord vivre en harmonie avec la nature ». Et Baderh d’écrire : « En deux mois de confinement, la nature reprend sa forme : moins de pollution, accès à l'eau propre des sources... L'homme devrait plutôt retenir une leçon sur ses intérêts liés à cette nature. »

« Les dirigeants africains doivent améliorer les conditions de santé et le bien-être des personnes. »

L’Afrique est un sujet très important pour nos abonné(e)s. Ce que le coronavirus va engendrer comme changement sur le continent est une préoccupation importante dans leurs commentaires. Serge CK : « Après le coronavirus, les dirigeants africains doivent prendre conscience d'améliorer les hôpitaux et les écoles, parce que si cela était arrivé en premier dans le continent africain, ils seraient les premiers à partir en Europe avec leurs familles pour se soigner. Ce que je souhaiterais le plus dans nos vies est le vivre ensemble pour aller plus loin. »

Selon Fabien B, « je crois qu’après le Covid-19, les dirigeants africains doivent prendre conscience de la gravité des faits et songent à améliorer les conditions de santé et le bien-être des personnes ». Ou Boh LT : « Je souhaite un monde juste et équitable, que nos pays africains renforcent les systèmes sanitaires pour pouvoir satisfaire nos populations. » Vann K : « Mon souhait est que les grandes puissances comprennent que tous nous sommes égaux, et que les dirigeants africains prennent conscience de bien construire les structures de leurs pays. » Et Tierso THM : « Le monde va changer... Les Africains comprendront que recourir souvent à la technologie sanitaire des Occidentaux ne garantit rien. »

Des changements nationaux mais aussi personnels, la pandémie secoue les esprits. C’est avec beaucoup de philosophie que certains nous écrivent. Certains commentaires sont très personnels et judicieux, comme Adher C : « En primauté, ce virus de Covid-19 m'a appris que d'un moment à l'autre tout peut basculer et on doit apprendre à vivre dans le temps présent et non dans le futur. Désormais, si j'ai un plan, je ferai mon possible pour le réaliser de suite sans attendre le lendemain. » Ou Mam MM : « Ce virus m'a appris la patience et la modestie. Apprendre à vivre pour soi et non pas pour le regard des autres. Surtout à devenir une meilleure personne. »

Le changement pour chacun et les autres, explique Visaintebenitto : « La volonté doit être politique et puis citoyenne... tout est encore possible, il n'est point encore tard… » Appuyé par IsisOms : « Changeons les mentalités d’abord. » Et SeraphinMA : « Cette pandémie nous a présenté le monde comme nous devons le voir dorénavant, sans les stéréotypes. »

Il y a de véritables philosophes parmi nos abonné(e)s, à l'instar de Mister_clean : « Le Covid-19 me rend beaucoup plus aimable, car la vie finalement n'est rien. » Et on concluera sur les images de Zzboyof pour décrire la situation actuelle : « Les humains sont difficiles à dresser. Certes un nouveau monde il le faut, mais faudra maintenir la pente pour ne pas revenir dans la fosse. Sinon il restera identique ce nouveau monde, mais juste avec plus de craintes accumulées et de prudence. »