Visco (BCE): Les tests de résistance des banques montreront qu'il faut agir

·1 min de lecture
VISCO (BCE): LES TESTS DE RÉSISTANCE DES BANQUES MONTRERONT QU'IL FAUT AGIR

ROME (Reuters) - Les résultats des tests de résistance du secteur bancaire que la Banque centrale européenne publiera cet été devraient rappeler aux établissements concernés la nécessité d'agir même s'il ne faut s'attendre à aucune véritable surprise, a déclaré Ignazio Visco, membre du Conseil des gouverneurs de la BCE.

Dans un entretien à Reuters, il a expliqué que les autorités de supervision étaient en dialogue constant avec les banques et connaissaient dans le détail leur situation.

"Je serais surpris si les tests de résistance nous apprenaient quelque chose que nous savons pas déjà", a-t-il dit.

Toutefois, ils "sont utiles aussi pour aller plus loin et s'ajouter aux échanges que nous avons avec les administrateurs des banques. Et ces derniers doivent aussi réaliser qu'une fois qu'ils ont les résultats, ils doivent agir".

Interrogé sur la consolidation du secteur bancaire, Ignazio Visco a répondu que les économies d'échelle étaient utiles pour les banques mais que le secteur n'avait pas besoin de "mégabanques".

Une perspective transfrontalière en matière de consolidation bancaire est utile, a-t-il poursuivi tout en soulignant la nécessité d'assurer une égalité de traitement dans ce type d'opérations.

"Nous avons devant nous un nouveau monde et nous devons envisager ce monde avec l'esprit ouvert et des frontières ouvertes", a dit le gouverneur de la Banque d'Italie.

"Le 'too big to fail' n'est pas souhaitable (... mais) il est important (...) d'envisager un peu plus de transfrontalier", a-t-il ajouté.

(Giselda Vagnoni et Valentina Za, Version française Marc Angrand)