Visas, français, mémoire : des jeunes échangent avec Macron à Alger

Jacques Witt/SIPA

Le chef de l'Etat français a échangé avec des jeunes qui l'ont interpellé sur les problèmes de visas, le recul du français en Algérie et le contentieux mémoriel entre les deux pays.

Le président français Emmanuel Macron a rencontré vendredi à Alger des jeunes entrepreneurs et d'autres issus du milieu associatif qui l'ont interpellé sur les problèmes de visas, le recul du français en Algérie et le contentieux mémoriel entre les deux pays. "Mon dernier visa date de 2019", a souligné un participant, en évoquant des refus malgré des dossiers en règle, lors d'une rencontre à la résidence de l'ambassadeur, selon des propos rapportés par l'Élysée.

La France a divisé par deux l'octroi de visas à l'Algérie en 2021 en raison de la réticence d'Alger à reprendre ses ressortissants en situation irrégulière en France. Le président Macron a évoqué une volonté commune d'avancer "dans les prochaines semaines" sur ce sujet à l'issue de ses entretiens avec son homologue Abdelmadjid Tebboune. "Je ne comprends pas que l'on cherche à effacer le français", s'est inquiété un autre participant, alors que les autorités algériennes entendent privilégier l'apprentissage de l'anglais à l'école.

"La repentance c'est psychologique alors que la reconnaissance c'est concret"

D'autres jeunes ont plaidé pour une réconciliation entre la France, ancienne puissance coloniale, et l'Algérie à l'image de celle entreprise entre la France et l'Allemagne après 1945. "Moi ce qui m'a frappée petite c'est la photo de Mitterrand et Kohl. Le jour où on a une image forte comme cela entre le président français et le président algérien, on entrera dans autre chose", a confié une participante. "La repentance c'est psychologique alors que la reconnaissance c'est concret", a renchéri un autre participant.

A lire :Emmanuel Macron en Algérie, des photos pour le symbole

Emmanuel Macron a estimé vendredi que la recherche de "la vérité" et "la(...)


Lire la suite sur Paris Match