Virus Yezo : une nouvelle maladie inquiète le Japon

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
(recep-bg via getty images)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Un nouveau virus transmis par les tiques a été identifié au Japon. Il est le premier de ce type connu à infecter l’Homme.

L’épidémie de Covid-19 n’est pas finie qu’un nouveau virus fait parler de lui au Japon : le virus Yezo. "Au moins sept personnes ont été infectées depuis 2014", estime le professeur Keita Matsuno qui travaille à l’université de Hokkaido. C’est dans cette ville qu’a été identifié le virus Yezo pour la première fois en 2019.

Un homme de 41 ans a alors été admis à l'hôpital avec une forte fièvre et des douleurs aux jambes. Il a expliqué avoir été mordu par une tique lors d’une promenade dans la région. Une seconde contamination de ce type a conduit à une analyse virologique. Celle-ci a révélé la présence d’un nouveau virus de type orthonairovirus, un genre de virus à ARN qui comprend une quarantaine de virus.

VIDÉO - Moustiques, araignées, tiques : comment reconnaître les différentes piqûres d'insectes ?

Fièvre, dysfonction du foie...

Ce type de virus avait déjà été identifié chez la tique, mais "c'est la première fois que l'on détecte une infection endémique associée à un orthonairovirus", souligne le Pr Matsuno. Aucun décès n’a été répertorié jusque-là chez l'Homme. Il est cependant "très probable que la maladie soit présente au-delà d'Hokkaido, et nous devons donc enquêter de toute urgence sur sa propagation", estime le médecin qui est l’auteur principal d’une étude sur le sujet parue dans la revue Nature Communications.

Le virus Yezo entraîne une forte fièvre, une dysfonction du foie ainsi qu'une diminution des plaquettes sanguines et des leucocytes. Les chercheurs invitent les hôpitaux du Japon à tester tous les patients qui présenteraient des symptômes similaires afin d’évaluer l’incidence de la maladie. Le principal risque est que le virus mute et devienne plus dangereux.

Pour limiter les risques de contamination, les médecins recommandent de se protéger des tiques. Lors d’une balade en forêt, portez des vêtements longs, utilisez des répulsifs et pensez à inspecter votre peau après chaque sortie. De bons réflexes utiles pour prévenir également la maladie de Lyme, transmise par les tiques. Quatre des sept patients infectés par le virus Yezo ont été contaminés par la bactérie Borrelia.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Attention, la maladie de Lyme est un véritable danger"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles