Virus du sida: le nombre de nouveaux cas baisse en France

agence, AFP, figaro.fr, Le
Pour la première fois depuis plusieurs années, le nombre de nouvelles personnes contaminées par le VIH a diminué en France. Cette baisse ne concerne néanmoins pas toutes les catégories de population. / Sherry Yates Young/Sherry Young - stock.adobe.com

Après avoir stagné plusieurs années, le nombre de nouveaux cas de séropositivité a diminué de 7% en 2018 par rapport à 2017.

Environ 6200 personnes ont découvert leur séropositivité en 2018, contre 6583 en 2017. Une baisse «significative» dont se réjouit Santé publique France, qui a publié ces chiffres mercredi, alors que la France accueille aujourd’hui et demain une réunion du Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme. «C’est la première fois depuis plusieurs années qu’il y a une diminution du nombre de personnes qui se contaminent», s’est félicitée la ministre sur FranceInfo. Il faudra cependant plusieurs années pour confirmer cette tendance.


Une baisse globale des nouveaux diagnostics de séropositivé

Cette diminution concerne avant tout les personnes nées en France, hétérosexuelles ou non. Un peu plus de la moitié (56%) des personnes contaminées en 2018 l’ont été suite à un rapport hétérosexuel. Les rapports sexuels entre hommes concernent, eux, 40% des nouveaux cas. Enfin, les transmissions par injection de drogues avec des seringues contaminées ne représentent que 2% des nouveaux cas. Deux tiers des personnes ayant appris avoir contracté le VIH en 2018 sont des hommes, et la plupart ont entre 25 et 49 ans.

Mais cette baisse ne concerne pas toutes les populations. Par exemple, le nombre de contaminations augmente chez les hommes de plus de 50 ans ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes. Les disparités concernent également les régions: l’Ile-de-France, les Antilles et la Guyane sont celles qui comptabilisent le plus de cas. Ces régions étaient déjà les plus touchées les années précédentes.

» LIRE AUSSI - Les séropositifs sous traitement efficace ne transmettent pas le VIH

Pas de baisse pour les personnes nées à l’étranger

Plus de la moitié des découvertes de séropositivité en 2018 en France concernent des personnes nées à l’étranger, dont les deux tiers dans un pays d’Afrique subsaharienne. Le ministère de la Santé (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Des chercheurs ont éliminé le virus du sida chez des souris 
Le VIH/sida entre stigmatisation et banalisation 
La lutte contre le sida demande plus de financements 
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro Santé