Virus: Israël réimpose des restrictions durant les week-ends

AFP
·2 min de lecture
Des juifs ultra-orthodoxes prient à l'extérieur d'une synagogue à Ashdod en Israël, le 16 juin 2020
Des juifs ultra-orthodoxes prient à l'extérieur d'une synagogue à Ashdod en Israël, le 16 juin 2020

Jérusalem (AFP) - Le gouvernement israélien a décidé de prendre à partir de vendredi des mesures "pour éviter un confinement général" en raison du nombre croissant de nouveaux cas de Covid-19 détectés chaque jour, annonçant la fermeture de certains lieux publics notamment durant les week-ends.

Du vendredi en début de soirée au dimanche matin et ce, jusqu'à nouvel ordre, "les magasins (non essentiels), les centres commerciaux, les coiffeurs et salons de beauté, les bibliothèques, les zoos, les musées, les piscines, les attractions touristiques et les tramways" seront fermés, est-il indiqué dans un communiqué commun du bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu et du ministère de la Santé.

Les restaurants devront pour leur part se limiter aux livraisons et ventes à emporter pendant la semaine tandis que les salles de sport seront fermées sept jours sur sept et pour une durée indéterminée.

Vendredi correspond au début du congé hebdomadaire de shabbat et beaucoup de restaurants ferment à ce moment. Dimanche correspond au début de la semaine en Israël.

Si aucune restriction de mouvement n'est prévue pour les personnes qui souhaitent sortir de chez elle, selon le communiqué, les plages seront toutefois fermées tous les week-ends à partir du 24 juillet.

A partir de vendredi, les rassemblement sont également limités à dix personnes dans les lieux clos et vingt dans les lieux en plein air, à l'exception des lieux de travail qui ont reçu une autorisation et des familles nucléaires, est-il précisé dans le texte.

"Toute violation de ces restrictions sera considérée comme un délit", selon le communiqué.

Ces nouvelles mesures ont été prises "pour éviter un confinement général en raison de la forte augmentation de la morbidité liée au coronavirus", est-il ajouté.

D'abord encensé pour sa gestion de l'épidémie de Covid-19 à ses débuts, le gouvernement israélien fait désormais face à des critiques en raison de la résurgence de nouveaux cas après la levée des mesures de confinement.

Pays de quelque neuf millions d'habitants, Israël a officiellement enregistré 46.059 cas, dont 384 décès.