Virus : la finale de l'Euro-2020 sous l'ombre du variant Delta

·4 min de lecture

La progression du variant Delta du coronavirus, extrêmement contagieux, suscite la crainte de voir les festivités liées à la finale de l'Euro 2020 de football dimanche soir en Angleterre disséminer plus encore la maladie.

Italie et Angleterre s'affrontent à partir de 20H00 heure de Londres, soit 21H00 sur le continent, devant 65.000 spectateurs, au stade de Wembley près de Londres, où la jauge a été portée à 75% en ce jour déjà historique pour l'équipe d'Angleterre, en finale d'une compétition pour la première fois depuis 1966. Ce n'est pas tant le stade lui-même qui inquiète les spécialistes que les rassemblements, surtout ceux en intérieur, que cette grande fête du ballon rond va engendrer, en particulier au Royaume-Uni où presque toutes les restrictions ont été levées et où 30.000 nouveaux cas quotidiens ont été enregistrés sur la semaine écoulée.

Les propagations de nouveaux variants du coronavirus font peser des risques sur l'économie mondiale, ont mis en garde samedi les ministres des Finances du G20, alors que la vaccination est très inégale d'un pays à l'autre et que levées ou, au contraire, renforcement des restrictions sanitaires s'opèrent en ordre dispersé. Cible principale des inquiétudes, le variant Delta, apparu initialement en Inde et qui se répand à grande vitesse, provoquant des flambées épidémiques en Asie et en Afrique, et faisant remonter le nombre de cas en Europe et aux Etats-Unis. La reprise économique mondiale "reste exposée" non seulement en particulier à "la propagation de nouveaux variants" mais aussi aux "différents rythmes de vaccination" sur la planète, a prévenu samedi dans son communiqué final le G20.

Annonces attendues en France

Les dirigeants des 20 pays les plus riches du monde ont appelé à accélérer la vaccination partout sur le globe, s'engageant à faire davantage pour soutenir en ce sens les pays en développement. Alors que 70% de la population est vaccinée dans certains pays développés, ce chiffre est de moins de 1% pour les pays à bas revenu, a souligné le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres. L'Union européenne a atteint son objectif de disposer de suffisamment de doses pour vacciner 70% de sa population adulte de quelque 366 millions, a annoncé samedi la présidente de la Commission Ursula von der Leyen." D'ici demain, quelque 500 millions de doses auront été distribuées dans toutes les régions d'Europe", a-t-elle précisé.

D'autres régions du monde peinent. Le Bangladesh a passé des accords pour 17,5 millions de vaccins supplémentaires contre le Covid-19, a annoncé samedi son ministère de la Santé, alors que ce pays de 169 millions d'habitants connaît des records de mortalité et a dépassé le million de cas. Sa population est soumise au plus sévère confinement depuis le début de la pandémie. L'armée patrouille les rues pour faire rester les gens chez eux.

De nombreux pays, comme l'Espagne, les Pays-Bas ou la Thaïlande, ont décidé de réintroduire des restrictions sanitaires. Le président français Emmanuel Macron pourrait en annoncer lundi pour son pays face aux assauts du variant Delta, en passe d'être majoritaire en France, tandis que l'Argentine, par exemple, a prolongé les siennes jusque début août. A compter de mercredi, Malte fermera ses frontières aux voyageurs non vaccinés et sera ainsi le premier pays en Europe à prendre cette mesure.

JO de plus en plus restreints

Au Japon, où les Jeux Olympiques approchent, ce sont les compétitions accessibles au public qui se réduisent en peau de chagrin. Les préfectures de Hokkaido et de Fukushima, dans le nord du pays, ont décidé d'interdire la présence de spectateurs dans les gradins pendant les matches de football, de baseball et de softball des Jeux olympiques (23 juillet-8 août) qui y sont prévus. Ils prennent ainsi à contrepied les autorités japonaises qui avaient annoncé la veille que les épreuves se dérouleraient à huis clos dans la capitale et des départements voisins mais que des spectateurs pourraient être présents sur d'autres sites de compétition éloignés de la gigantesque mégapole.

La Corée du Sud voisine, longtemps érigée en modèle de gestion de la pandémie, a fait état de 1.378 cas supplémentaires, un record pour le troisième jour d'affilée, et sa capitale Séoul s'apprête à se voir imposer les mesures les plus draconiennes qu'elle ait connues depuis que cette crise sanitaire a éclaté. La Russie a elle annoncé samedi un nouveau record de décès quotidiens (752) dus au coronavirus, le cinquième depuis le début du mois. Ce pays recense également 25.082 nouvelles contaminations.

Cette maladie a fait au moins 4.013.756 morts depuis qu'elle a été détectée fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles vendredi. Les Etats-Unis restent le pays le plus meurtri, 607.135 personnes y ayant péri pour un total de 33.847.207 cas recensés.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles