Le virus du Covid-19 fabrique des "tunnels" jusqu'au cerveau

Selon une étude parue mi-août 2021 dans le Lancet, le Covid-19 pourrait avoir un impact à long terme sur nos facultés cognitives – et notamment sur notre mémoire et nos capacités de réflexion. Et d'après une autre étude parue au mois de mai 2022, 13 % des patients atteints de Covid-19 développeraient une atteinte neurologique.

D'où la question suivante : comment le coronavirus SARS-CoV-2, qui pénètre dans l'organisme par les voies aériennes (par le nez, en particulier), parvient-il à accéder au cerveau ?

Des chercheurs de l'Institut Pasteur ont (peut-être) résolu ce mystère. In vitro, les scientifiques ont mis en présence un échantillon de SARS-CoV-2 avec des modélisations de cellules "du cerveau" et de cellules "du nez".

Le virus voyagerait à travers des nanotubes jusqu'au cerveau

S'ils ont constaté que le coronavirus SARS-CoV-2 ne parvenait effectivement pas à pénétrer directement dans les cellules cérébrales (par manque d'un récepteur particulier, baptisé ACE2), "le virus a stimulé [les cellules "du nez"] pour qu'elles développent de minuscules tubes, appelés nanotubes (...) qui ont formé des connexions avec les cellules cérébrales".

En clair : le coronavirus SARS-CoV-2 serait capable d'utiliser les cellules qui tapissent l'intérieur du nez afin d'accéder au cerveau via des petits "tunnels". Cette étude "propose un mécanisme simple et efficace permettant de transférer le virus d'une cellule à l'autre, sans avoir recours aux récepteurs (...)

Lire la suite sur Topsante.com

CHIFFRES COVID. Ce vendredi 22 juillet 2022 : près de 81 000 cas, les infos en direct
Vivre avec le Covid, vraiment ? Que retenir du dernier avis du Conseil scientifique
Hémophilie : un essai de thérapie génique restaure la coagulation
7 bouteilles d'eau sur 9 polluées par des microplastiques
Variant BA.2.75 (centaure) : ce que l'on sait sur ce nouveau variant du Covid-19

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles