Le virologue Claude Hannoun : "Maintenir les écoles ouvertes, c'est un peu un pari"

·1 min de lecture

Professeur honoraire à l'Institut Pasteur et virologue, Claude Hannoun s'inquiète de la deuxième vague de Covid-19. Il voit dans l'ouverture des écoles "un pari" et estime qu'il faut durcir le protocole sanitaire dans les établissements scolaires, en alternant par demi-groupe et en relançant l'enseignement à distance pour les lycéens. Auteur du livre La grippe, ennemie intime (Balland), il pronostique un vaccin au printemps 2021.

Quelle sera l'ampleur, selon vous, de cette seconde vague?
Il faut attendre quinze jours pour répondre à cette question. Mais on voit que la courbe des décès montre très fort et très vite. C'est extrêmement inquiétant. Une partie des personnes hospitalisées en ce moment seront en réanimation dans 15 jours, et peut-être mortes dans trois semaines. Si on n'arrive pas à casser cette tendance, la situation risque de devenir très grave.

"

En ce moment, nous vivons à l'intérieur, fenêtres fermées, au lieu de profiter des balcons ou des jardins. Le virus se propage ainsi beaucoup plus vite

 

"

Pourquoi la deuxième vague s'annonce-t-elle plus forte que la première?
On dit souvent que le virus craint plus la chaleur que le froid. Quand on éternue au soleil, c'est vrai que les gouttelettes disparaissent plus vite. Mais cela tient surtout à notre mode de vie. En ce moment, nous vivons à l'intérieur, fenêtres fermées, au lieu de profiter des balcons ou des jardins. Le virus se propage ainsi beaucoup plus vite d'une personne à l'autre.

Que pensez-vous des mesures a...


Lire la suite sur LeJDD