Virginie Efira explique en quoi être en couple avec un acteur est d’« une force inouïe »

Il y a quatre ans, Virginie Efira accordait une interview au magazine ELLE dans laquelle elle évoquait sa vision si particulière du couple. A l’époque, la comédienne vivait – encore – une jolie histoire avec Mabrouk El Mechri (le père de sa petite Ali). « Je ne vis pas avec le père de ma fille, expliquait-elle. Ce qui peut parfois choquer les gens. Dans mes interrogations théoriques sur la fidélité, j’ai la conviction que c’est le sentiment qui doit être vrai. Mais je n’aime pas que la transparence soit la preuve absolue de l’amour. J’aime l’idée d’être profondément ensemble mais moins celle d’un amour sécuritaire. Il faut accepter qu’il y ait du mouvement à l’intérieur d’un couple. Tant qu’il y a de la confiance. » Pour vivre heureux, vivons séparés donc. Une conviction qui a eu le temps de changer. Surtout depuis son coup de foudre pour le comédien Niels Schneider.

Power couple

Dans le dernier numéro du Madame Figaro, c’est une Virginie Efira toujours aussi éprise de Niels Schneider qui donne sa nouvelle définition de l’amour. « Je trouve ça pas mal le couple, s’amuse-t-elle en préambule avant de dire en quoi vivre avec un comédien change tout. Quand on est amoureux, on est plus fort. Et pour moi, vivre avec un autre acteur, c’est même d’une force inouïe. » Un constat qu’elle étaye. « Les périodes où on ne se voit pas sont très courtes. Partir deux mois pour un tournage, chez moi, ça n’existe pas. On se voit tout le temps, en fait. » Une évolution sentimentale qui mêle besoin

Retrouvez cet article sur Voici

Les 12 coups de midi : ce gros changement qui a choqué Jean-Luc Reichmann pendant son confinement
Pierre-Jean Chalençon endeuillé par la mort de son père Gérard
Confinement : comment fabriquer un soin accélérateur de pousse pour les cils et les sourcils
Jean-Louis Aubert : ce beau projet qu'il a prévu pour la fin du confinement
PHOTO Alessandra Sublet partage un cliché déjanté de ses deux enfants