Viols, maladie, dépression… Lady Gaga, portrait d'une star scarifiée

·1 min de lecture

Nous faire danser à travers sa peine : tel était le programme que Lady Gaga nous réservait avec son album, Chromatica, sorti le 29 mai 2020. Sur des productions léchées, taillées pour les dancefloors, la star qui est actuellement en Italie pour le tournage du prochain film de Ridley Scott Gucci, chante son combat... Le combat d'une femme scarifiée, une femme qui se bat pour garder la tête hors de l'eau. Ses larmes, elle ne les cache pas, elle les célèbre, entonne-t-elle dans son duo avec Ariana Grande. Rarement dans ses textes, la popstar aura autant évoqué les épisodes sombres de sa vie. Mais à désormais 35 ans, celle qui célèbre son anniversaire ce dimanche 28 mars et qui a eu le bonheur de retrouver ses chiens sains et saufs, a décidé qu'il était tant d'embrasser ses traumatismes et d'en faire une force.

Face à l'animateur Zane Lowe, qui l'interrogeait sur ce projet pour Apple Music, elle racontait sans détour : "J'ai été agressée sexuellement par un producteur de musique". À 19 ans, la jeune Stefani Germanotta de son vrai nom, est violée à plusieurs reprises, lui causant un trouble de stress post-traumatique. "J’ai développé un TSPT à la suite d’un viol et en l’absence de traitement de ce traumatisme", confiait Lady Gaga cette fois à la célèbre présentatrice américaine Oprah Winfrey. "Je suis soudain devenue une star et parcourais le monde (...) et je ne m’en suis jamais occupée. Puis tout d’un coup j’ai commencé à ressentir cette douleur intense, tout mon corps qui imitait (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Melania Trump prête à assumer "son côté obscur" ? Une journaliste américaine raconte
Karine Le Marchand en fauteuil roulant sur le tournage d'ADP, elle dévoile une lettre écoeurante
VIDÉO - Benjamin Castaldi : son mea-culpa auprès d'Amel Bent, 17 ans après Nouvelle Star
Samuel Étienne : "le mouton noir de sa famille" désormais star sur Twitch
"Torture mentale », « racisme »... Excédée, une célèbre personnalité quitte à son tour Twitter