Viols et agressions sexuelles : 25 femmes portent plainte contre un street artist parisien

Vingt-cinq femme ont porté plainte contre street artist parisien Wilfrid A. pour «viol» et «agression sexuelle». 

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour «viol» et «agression sexuelle» après les plaintes de près de trente femmes visant un street artist parisien, Wilfrid A., a appris l'AFP mercredi. Cette enquête, révélée par le magazine «Neon», a été ouverte le 26 juin et confiée au 2e district de police judiciaire (2e DPJ), a confirmé le parquet de Paris à l'AFP.

Le 22 juin, le magazine «Neon» publiait une enquête sur des accusations de violences sexuelles visant cet artiste parisien, connu pour son tag «L'amour court les rues» figurant dans de nombreux endroits de Paris. «Avec l’aide de ses deux casquettes, celle du street artiste et celle du photographe, Wilfrid A. se livrerait à une traque inlassable, qu’on pourrait qualifier de frénétique, aux très jeunes femmes, et ce depuis au moins une décennie», écrivait le magazine.

Plusieurs femmes interrogées par le magazine décrivent des faits de viol ou d'agressions sexuelles. Dans ce premier article, aucune plainte n'est recensée venant des femmes ayant témoigné, mais une plainte est finalement annoncée le 30 juin par Pauline Grand d'Esnon, journaliste autrice de l'enquête, sur Twitter. Mardi, 25 femmes, âgées de 19 à 49 ans, ont mis en cause Wilfrid A. dans une nouvelle plainte, consultée par l'AFP. Douze l'accusent de «viol», treize d'«agression sexuelle», certaines étant mineures au moment des faits supposés, selon cette plainte déposée par Me Valentine Rebérioux et Me Louise Bouchain. Cette plainte a été jointe à l'enquête préliminaire déjà ouverte contre Wilfrid A., selon le parquet de Paris.

"Prédateur sexuel"

Ces 25 femmes racontent un même «stratagème» de la part de Wilfrid A., qualifié de «prédateur sexuel» jouant de sa «notoriété» pour «agresser ses(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est d'assurer la meilleure expérience possible pour nos utilisateurs et de créer une communauté respectueuse de chacun. Nous travaillons à l'amélioration de cette expérience et pendant cette période, le module commentaires a la fin de nos articles n'est pas disponible. Merci de votre compréhension.