Viols à l’hôpital de Nanterre : un suspect en garde à vue

Les viols se sont produits fin juillet dans l'hôpital de Nanterre. (illustration) - Credit:Alexandre MARCHI / MAXPPP / PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPP

Fin juillet, deux patientes avaient été violées au sein même de l’établissement hospitalier. Deux jours plus tard, une fillette avait également été victime.

Un homme soupçonné d'avoir violé fin juillet deux patientes de l'hôpital de Nanterre, puis une fillette deux jours plus tard dans un autre quartier de la ville, a été placé en garde à vue, a confirmé samedi 10 septembre à l'Agence France-Presse le parquet de Nanterre. Interpellé vendredi, il a été placé en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire de Nanterre, à l'ouest de Paris. Il doit être présenté à un juge d'instruction dans l'après-midi, en vue de son éventuelle mise en examen, a précisé le parquet.

D'après le journal Le Parisien, qui a révélé son interpellation, l'homme a 27 ans, est de nationalité congolaise et sans domicile fixe. Il est soupçonné d'avoir violé deux patientes, âgées de 68 ans et 77 ans, de l'hôpital Max-Fourestier dans la matinée du 27 juillet, à trente minutes d'intervalle. Puis deux jours plus tard, une fillette de 12 ans dans le quartier Zilina-Chemin.

À la suite des viols, l'hôpital de Nanterre avait assuré à l'AFP avoir pris « des mesures complémentaires de sécurité », notamment « un renforcement des contrôles à l'entrée de l'hôpital » et « des rondes plus fréquentes des agents de sécurité ».

VIDÉO - "31% des viols ont lieu dans le contexte conjugal et ce chiffre est sans doute sous-évalué" : Jean-Claude Kaufmann explore les zones grises de nos intimités