« Violez les femmes » : Alain Finkielkraut choque avec des propos scandaleux sur LCI

Les téléspectateurs ont été témoins d’un échange très houleux ce mercredi 13 novembre. Dans son émission de débat diffusée sur LCI, David Pujadas avait invité ses convives à discuter de la question suivante : « Toutes les opinions sont-elles bonnes à dire ? ». Un sujet qui a beaucoup fait réagir Alain Finkielkraut et Caroline de Haas, lesquels se sont violemment écharpés autour de la question du « politiquement correct ». « Il y avait autrefois les viols, et maintenant, il y a la culture du viol. On parlait autrefois des viols, et par les viols, on dénonçait les passages à l’acte, la pénétration forcée. Aujourd’hui, il y a la culture du viol. On englobe dans la culture du viol les blagues salaces, les dragueurs lourds, les attouchements et jusqu’à la galanterie », a d’abord déploré le philosophe de 70 ans. De quoi agacer son interlocutrice de 39 ans, qui lui a rappelé que 84 000 femmes étaient violées en France chaque année.

Une dizaine de minutes plus tard, le ton est de nouveau monté entre les deux protagonistes, lorsque Caroline de Haas a rappelé au polémiste ses propos sur Roman Polanski. Il y a plusieurs années, il avait estimé sur France Inter que l’actrice de 13 ans, qui avait accusé le réalisateur de viol, n’était pas « une petite fille, une fillette, une enfant au moment des faits, mais une adolescente qui posait nue ou dénudée pour Vogue Homme. » C’est alors qu’Alain Finkielkraut est sorti de ses gonds. Reprochant à la militante féministe de caricaturer ses propos et

Retrouvez cet article sur Voici

VIDEO Damien Canivez choque les internautes avec des propos jugés « inadmissibles » sur l’homosexualité
LCI : Julie Graziani scandalise les internautes après ses propos sur une mère divorcée au SMIC
David Pujadas : pourquoi il n’a pas recadré Julie Graziani après le scandale de ses propos sur LCI
Natacha Amal : ses rares confidences sur ses relations avec des femmes
VIDEO Gilles Verdez choque avec ses propos démentiels sur la fin du monde