Violeur de la Sambre : odeur de moisi, main qui caresse… ces détails traumatisants livrés par les victimes de Dino Scala

Après plus de trente ans de parcours criminel, Dino Scala a fait face à la justice lors de son procès qui s'est tenu entre juin et juillet 2022 devant les assises du Nord, à Douai. L'homme de 61 ans à l'époque, surnommé le "violeur de la Sambre", avait avoué être l'auteur de 40 viols et agressions dans la région, expliquant ne pas "parvenir à contrôler ses pulsions". Coopératif avec les enquêteurs depuis son interpellation en 2018, il avait pu être retrouvé grâce à des images de vidéosurveillance. Lors de ce procès retentissant, quelques-unes de ses victimes avaient pris la parole pour livrer des témoignages bouleversants. Leurs propos avaient été rapportés par Le Parisien. Malgré les années, le traumatisme et les souvenirs atroces de leurs agressions étaient toujours très présents. Parmi eux, il y avait notamment la "main qui caresse lors d'une fellation imposée, l'odeur de moisi de l'agresseur, le parfum de la terre, le visage plaqué au sol". "Je n'y pense pas tous les jours mais quand j'y pense, c'est fort", avait affirmé une des victimes de Dino Scala, étranglée jusqu'à perdre connaissance en septembre 1988. "J'ai eu de la chance de ne pas être violée. Sinon, rien n'aurait été pareil", avait-elle poursuivi. A la barre du tribunal, les victimes de Dino Scala se sont enchaînées pour raconter l'horreur. Parmi elles, il y avait une dame de 75 ans qui s'était souvenue de son agression, en 1991. "J'embauchais à 6 heures du matin. On m'a (...)

Lire la suite sur Closer

Régime sans gluten : pour qui est-il adapté ?
Adriana Lima méconnaissable : visage totalement changé, découvrez l’avant-après spectaculaire de la star
“Je vis sur mes économies” : Renaud Lavillenie cash sur ses revenus en chute libre
Black Friday 2023 : un teint frais et lumineux pour l’hiver à prix canon
Astrologie 2023 : Ce qui attend le signe de la Balance en décembre dans son couple