Violette Dorange : "Je souhaite être au départ du prochain Vendée Globe"

·2 min de lecture

Pour sa première participation à la Transat en Double Concarneau-Saint-Barthélemy, Violette Dorange, la skipper rochelaise d’à peine vingt ans est arrivée à la 9ème place. Interview.

Paris Match. Vous êtes la plus jeune concurrente de cette quinzième édition de la Transat en double, quelles leçons tirez-vous de votre première participation ?
Violette Dorange. C’était une belle aventure. J’ai énormément progressé durant cette traversée de l’Atlantique, notamment sur la préparation du bateau. C’est ma deuxième année en Figaro (ndlr une classe de voilier de course d’environ 10 mètres). La première, je l’ai un peu fait à l’arrache. Mais une Transat, c’est du sérieux. On part vingt jours en mer, il ne faut pas que le bateau casse. Nous avons donc beaucoup travaillé là-dessus avec Alan Roberts, mon coéquipier. J’ai amélioré mes routages, puis Alan, m’a permis de progresser sur le réglage des voiles et la lecture des nuages. J’ai parcouru du chemin depuis 2019, date de ma participation à la Mini-Transat. Aujourd’hui, je me sens plus à l’aise au large.

Comment êtes-vous arrivée dans la voile ?
En vivant à la Rochelle, mes parents tenaient à ce que nous fassions un sport de mer. Je suis la petite dernière, j’ai donc suivi les pas de mon frère et de ma sœur. J’ai commencé par l’Optimist dès l’âge de 6 ans. Je n’aimais pas vraiment ça au départ. Le déclic m’est venu en démarrant la compétition. J’ai remarqué que j’aimais ça. J’aimais sentir que je vivais quelque chose de différent.

"

Au-delà de la course, il y a toute la gestion de projet que je trouve géniale

"

Après des débuts en voile légère, notamment en 420, pourquoi avoir embrassé la course au large à la place d’une carrière olympique ?
À la fin de mon lycée, j’avais le choix entre continuer ou évoluer. La course au large me trottait dans la tête depuis quelques temps déjà. J’ai alors découvert la Mini-transat, une course de 4 500 milles nautiques(...)


Lire la suite sur Paris Match