Violents combats dans le nord et le centre de l'Afghanistan

MAZAR-I-SHARIF, Afghanistan (Reuters) - De violents combats ont éclaté cette nuit dans le nord et le centre de l'Afghanistan, rapportent mardi les autorités locales, à quatre jours des législatives que les taliban ont promis de perturber.

Onze policiers ont été tués et 30 blessés dans la province septentrionale de Samangan, où la milice islamiste s'est attaquée à des points de contrôle, selon un membre du conseil provincial.

Quinze autres agents ont été capturés avec une grande quantité d'armes, de véhicules et de matériel, a-t-il précisé, ajoutant que les talibans avaient également subi de lourdes pertes.

Dans la province centrale de Daikundi, plusieurs centaines d'"étudiants en religion" équipés d'armes lourdes ont également attaqué des points de contrôle, causant la mort de huit soldats et de cinq policiers, selon le porte-parole du gouverneur local.

Zabihullah Mujahid, porte-parole des taliban, a revendiqué les deux opérations, qui ont, selon lui, fait 30 morts dans les rangs de la police de la province de Samangan et 19 dans celle de Daikundi.

(Matin Sahak et Mohammad Stanekzai, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles