La violente réplique de Nicolas Hulot contre Nicolas Sarkozy

Nicolas Hulot tacle Nicolas Sarkozy

Dans un entretien accordé à la RTS, Nicolas Hulot dénonce les propos "abjects", "irresponsables" et "pathétiques" de l’ancien président de la République.

La réplique de Nicolas Hulot à Nicolas Sarkozy est cinglante. Après avoir été attaqué par l’ancien président de la République, l’ex-ministre contre-attaque dans un entretien à la RTS, la radio télévision suisse.

Le 29 août dernier, devant le Medef, Nicolas Sarkozy ironisait sur Greta Thunberg, la militante écologiste suédoise, “si sympathique, si souriante, tellement originale dans sa pensée...”.

“Heureusement que la suffisance épargne de la honte”

Des critiques sur les personnes qui ulcèrent Nicolas Hulot : "Quand on attaque les personnes, c’est que probablement on est dans une situation pathétique psychologique”. "Cet homme qui s’est moqué de Greta Thunberg crache sur la jeunesse. (…) Il n’a aucune proposition, aucune expression intelligente compte tenu du contexte écologique. Heureusement que la suffisance épargne de la honte”, dénonce l’ancien ministre.

Au-delà de Nicolas Sarkozy, c’est son parti, Les Républicains, que Nicolas Hulot vise également. Il trouve “pathétique” leur manque de propositions dans le domaine de l’écologie. “Qu’avons nous entendu d’intelligent ou d’intelligible de sa part ?”, feint de s’interroger Nicolas Hulot.

Le “mensonge” de Sarkozy sur Hulot

Dans cet entretien à la RTS, Nicolas Hulot revient également sur les propos de Nicolas Sarkozy à son égard. Toujours devant le Medef, l’ancien président se lâchait : “Il y avait un ancien ministre de l'Écologie dont j'ai oublié le nom, qui dans la même journée a dit : "Dans 10 ans, il n'y aura plus que des voitures électriques" et "dans 10 ans, on fermera toutes les centrales nucléaires". Les voitures électriques n'ont pas besoin d'électricité, c'est bien connu”.

Des propos déformés, selon Nicolas Hulot : “Il a mis dans ma bouche des choses que je n’ai pas promises. J’avais planifié les choses totalement différemment. Il utilise une arme terrible dans la bouche d’un ancien président, un mensonge absolu. J’avais promis la fin des véhicules thermiques en 2040."

“L’histoire le rafraîchira en temps utile de cette attitude qui pour moi est (...) totalement irresponsable”, philosophe Nicolas Hulot, pour qui Nicolas Sarkozy n’est pas à la hauteur des enjeux climatiques.

Ce contenu pourrait également vous intéresser :