Violences dans les stades : la ministre des Sports exclut un nouveau projet de loi

·2 min de lecture

Violences dans les stades : la ministre des Sports exclut un nouveau projet de loi

Six mois de prison avec sursis, avec une période probation de trois ans, assortie d’une interdiction de stade pendant cinq ans. L’auteur du jet de bouteille sur la tête de Dimitri Payet, qui a provoqué l’arrêt définitif du match OL-OM le 21 novembre à Lyon, a été condamné par un tribunal ce mardi. Cette rapidité de la réponse pénale illustre la nouvelle stratégie à l’œuvre. « C’est ce que les acteurs du football nous demandaient : c’est d’être plus prompt dans le traitement de ces infractions et dans la prononciation de ces peines. Nous avons fait notre part du travail », a commenté la ministre chargée des Sports, Roxana Maracineanu, ce mercredi sur Public Sénat.

Au lendemain d’une réunion avec les représentants du football, elle a rappelé qu’il n’était pas nécessaire de faire évoluer à nouveau la loi. C’est d’ailleurs ce qui avait été mis en évidence le mois dernier, au cours d’une réunion technique. « On avait tous convenu que c’était un problème grave mais que tout l’arsenal législatif existait aujourd’hui. Il suffisait de renforcer aujourd’hui la rapidité des traitements par la justice des gens qui comparaissaient ».

Une réflexion sur la formation des stadiers

Elle promet de « continuer à accompagner » le football, à travers par exemple la formation des stadiers. Une réflexion sur la sécurisation des matches les réponses à apporter aux incidents est attendue d’ici deux semaines.

Roxana Maracineanu a par ailleurs été interrogée sur la condamnation de l’attaquant Karim Benzema à un an de prison avec sursis et à 75 000 euros d’amende, dans l’affaire de la « sextape ». Elle n’a pas souhaité commenter cette décision de justice. Et d’ajouter : « Son retour en équipe de France va à nouveau le responsabiliser. »

 

Retrouvez cet article sur Public Sénat

5ème vague du covid : Olivier Véran annoncera de nouvelles mesures jeudi

Budget 2022 : le groupe écologiste veut « réhabiliter l’impôt » par une fiscalité juste et écologique

Tribune de magistrats : « On réforme, mais sans les moyens ni le temps pour les professionnels de les absorber », note la sénatrice Agnès Canayer

Après le rejet du budget, des débats thématiques sont organisés au Sénat

La commission d’enquête sur la situation de l’hôpital public est lancée au Sénat

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles