Violences sexuelles en RDC : "Défaillances structurelles" à l'OMS

Une commission indépendante chargée d'enquêter sur les abus et violences sexuelles auxquelles se sont livrés des employés de l'OMS en République démocratique du Congo a conclu à des «défaillances structurelles» et des «négligences individuelles» de l'organisation. Ces abus sexuels ont été commis par des membres du personnel, aussi bien embauchés localement que par des membres internationaux des équipes chargées de lutter contre l'épidémie d'Ebola qui a sévi en RDC entre 2018 et 2020, notent les enquêteurs qui ont interrogé des dizaines de femmes s'étant vu proposer du travail en échange de rapports sexuels ou victimes de viol.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles