Violences sexuelles dans le porno : un nouvel acteur mis en examen

Les mises en examen s’enchaînent dans l’enquête qui vise la plateforme de vidéos pornos French Bukkake.  - Credit:GABRIEL BOUYS / AFP
Les mises en examen s’enchaînent dans l’enquête qui vise la plateforme de vidéos pornos French Bukkake. - Credit:GABRIEL BOUYS / AFP

Un acteur pornographique a été mis en examen jeudi 17 novembre, notamment pour traite d'êtres humains en bande organisée. L'acteur avait été interpellé mardi 15 novembre et présenté le lendemain à un juge d'instruction, dans le cadre de l'enquête qui vise la plateforme de vidéos French Bukkake. Selon une source proche du dossier, il s'agit de Guillaume F., plus connu sous le pseudonyme « Rick Angel ». Ce dernier avait été le conseiller technique de Michèle Alliot-Marie au ministère de l'Intérieur.

Guillaume F. a également été mis en examen pour travail dissimulé et diffusion d'images d'atteinte volontaire à l'intégrité d'une personne, et placé sous contrôle judiciaire. Il a en revanche été placé sous le statut intermédiaire de témoin assisté pour viols, ce qui signifie que le juge d'instruction a considéré ne pas avoir réuni à ce stade les indices graves ou concordants nécessaires pour engager des poursuites pour cette qualification.

Au moins 16 personnes déjà mises en examen

Cet acteur porno s'était présenté de lui-même mardi aux gendarmes de la section de recherches de Paris, de retour d'Amérique du Sud. Il avait été conseiller technique de Michèle Alliot-Marie au ministère de l'Intérieur en 2008 avant d'être remercié quand son activité a été découverte. Avant lui, au moins seize personnes – acteurs, réalisateurs, producteurs – ont été mises en examen dans cette information judiciaire ouverte le 17 octobre 2020 pour traite d'êtres humains aggravée, viol en [...] Lire la suite