Violences sexuelles faites aux enfants : "Les commissions permettent de détourner le regard", déplore l'avocate de l'association Innocence en danger

franceinfo
·2 min de lecture

"C'est une annonce faite dans le vent", a réagi dimanche 2 août sur franceinfo Me Marie Grimaud, avocate de l’association "Innocence en danger", après l'annonce par le secrétaire d'Etat chargé de l'Enfance et des Familles, Adrien Taquet, dans le Journal du dimanche, de la création d'une commission indépendante sur les violences sexuelles faites aux enfants l'automne prochain. Pour Me Marie Grimaud, "cela fait des années que nous avons des commissions, la dernière remontant à 2018, il y a eu énormément de rapports de commission des lois de la part du Sénat, des expertises du CNRS ont été publiées en 2017, des études statistiques ont été publiées en mai 2020 sur les violences sexuelles faites aux enfants".

Et pourtant, selon l'avocate de l’association "Innocence en danger", "en des années, rien n'a changé" et "les commissions permettent de détourner le regard de tous les dysfonctionnements" qui peuvent exister. "Il faut arrêter de faire de la commission, il faut arrêter de parler de cela en petit comité et agir sur le terrain", a-t-elle réclamé.

Des professionnels "qui n'ont pas été formés"

Me Marie Grimaud a regretté que "sur le terrain, les enfants vivent toujours la même difficulté". Elle a expliqué que "les violences sexuelles (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi