Violences sexuelles: 1 Français sur 10 dit avoir été victime d’inceste

·2 min de lecture
Une campagne contre l'inceste diffusée sur Internet. - -
Une campagne contre l'inceste diffusée sur Internet. - -

Les chiffres sont glaçants: en 2020, un Français sur 10 dit avoir été victime d’inceste durant son enfance. Cette réalité est reflétée par une enquête Ipsos pour l’association Face à l’inceste menée sur Internet sur 1033 majeurs et publiée ce jeudi. 23% des participants rapportent avoir dans leur entourage une ou des personnes victimes d’agressions sexuelles commises par un membre de leur propre famille durant leur enfance.

Plus de 3 Français sur 10 connaissent au moins une personne victime d’inceste et 10% des sondés déclarent en avoir été eux-mêmes victimes d’inceste, soit 6,7 millions de personnes. 78% de ces victimes sont des femmes.

Le nombre de victimes d'inceste en hausse

Cette violence intrafamiliale connaît une augmentation constante depuis plusieurs années, note l’association Face à l’inceste qui s’est emparée de la problématique au début de l’an 2000: en 2009, 3% des sondés disaient avoir été victimes d’inceste, ils étaient 6% en 2015, ils sont aujourd’hui 10%, selon l’enquête Ipsos, mais cette proportion reste encore sous-estimée selon l’association Face à l’inceste.

"Les déclarations de vécu de situations d’inceste progressent encore fortement, une évolution probablement due en grande partie à une libération importante de la parole”, notamment avec la vague #MeToo. Tous les scandales sexuels que l’on a connus poussent les victimes, notamment les femmes, à dire ce qui était encore indicible auparavant, en raison des ravages que peuvent provoquer ce type de révélations dans une famille", explique au Figaro Étienne Mercier, directeur du département Opinion & Santé chez Ipsos.

"Nous ne pouvons plus garder le silence"

"Nous ne pouvons plus garder le silence, ni rester inactifs", souligne l’association dans un communiqué de presse à la veille de la journée internationale des droits de l'enfant.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Et d’ajouter: "L’inceste tue, l’inceste réduit la durée de vie en moyenne de 20 ans (...) Nos enfants sont livrés à eux-mêmes face à ce crime qui les prive de l’essentiel pour grandir et se rétablir: la famille."

Le secrétaire d'Etat chargé de l'enfance et des familles, Adrien Taquet, s’apprête à lancer une commission sur les violences sexuelles faites aux enfants. L’inceste sera au coeur des discussions, affirme au Figaro l’entourage d’Adrien Taquet.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles