Violences sexistes et sexuelles : le ministère de la Fonction publique publie un guide pour les employeurs

© Chang Martin/SIPA

Ce vendredi est la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. À cette occasion, le ministère de la Fonction publique a décidé de publier un guide à destination des employeurs publics. Il vise notamment à les sensibiliser pour, à terme, mieux recueillir les signalements des victimes. « Il y a une vraie appropriation des dispositifs (de signalement) à mener », reconnaît-on au sein de l’administration, citée par l’AFP, qui promet une « tolérance zéro » pour les violences sexistes et sexuelles .

Lire aussi - La ministre Isabelle Rome sur les violences faites aux femmes : « Il faut une justice spécialisée »

Ce guide a été créé pour répondre à un constat alarmant. Depuis 2018, à peine une centaine de sanctions (du simple avertissement à la révocation) sont prononcées chaque année à l'encontre des agents de la fonction publique d'Etat pour des violences sexistes et sexuelles, explique l’AFP. Un maigre chiffre qui illustre deux problèmes : la méconnaissance des dispositifs de signalement et la difficulté de témoigner. Les femmes représentent près de six agents sur dix dans la fonction publique d'Etat, qui emploie environ 2,5 millions de personnes.

Une priorité pour 2023

Depuis une loi de 2019, les employeurs publics sont obligés de prévoir un dispositif de signalement pour le harcèlement moral, les discriminations et les violences sexistes et sexuelles. Mais jusqu'ici, « la communication sur les dispositifs de signalement n’était peut-être pas suffisamme...


Lire la suite sur LeJDD