Violences sexistes et sexuelles : des associations réclament 2 milliards d’euros par an

© Gabrielle CEZARD/SIPA

Ce samedi était marqué par plusieurs manifestations à travers la France , en signe de soutien aux victimes de violences sexistes et sexuelles, et pour dénoncer « l’impunité » dont bénéficient certains agresseurs. En ce jour de protestation, des associations ont demandé un budget public de deux milliards d'euros par an dans la lutte contre les violences faites aux femmes de manière générale, relate l’AFP. Mais elles ont également réclamé plusieurs mesures : une « loi-cadre » pour mettre en place des « brigades et juridictions spécialisées », une aide financière pour la « mise en sûreté » des victimes, 15 000 places d’hébergement de plus ou encore une meilleure éducation à la vie sexuelle et affective dans le milieu scolaire.

Les aides n’ont jamais « cessé d’augmenter »

Sur RMC, la ministre chargée de l'égalité hommes-femmes, Isabelle Rome , a rappelé qu’elle était favorable au déploiement et à la mise en place d’une police et d’une justice spécialisées dans les violences faites aux femmes. Une mission parlementaire est d’ailleurs chargée de travailler sur ce sujet, indique l’AFP.

En revanche, la ministre a assuré que les aides accordées n’avaient jamais « cessé d’augmenter », atteignant au total « 2,4 milliards » d’euros. Mais Isabelle Rome a en effet admis que cette somme n’était « pas spécifiquement » consacrée à la lutte contre les violences.

Les associations seraient particulièrement exaspérées par les cas de certains responsables politiques accusés de violences, sans êt...


Lire la suite sur LeJDD