Violences policières : un an après la mort de George Floyd, la grande loi toujours en attente

·1 min de lecture

Joe Biden reçoit ce mardi 25 mai les proches de George Floyd, l'Afro-Américain tué par le policier Derek Chauvin le 25 mai 2020. Alors qu’il tente de faire voter un texte contre les violences policières, le président se heurte aux sénateurs républicains.

La famille de George Floyd, tué il y a tout juste un an par le policier Derek Chauvin, va être reçue ce mardi par le président Joe Biden. Le 25 mai 2020 " est une journée qui a eu un énorme impact sur lui comme sur des millions d'Américains ", précise sa porte-parole Jen Psaki. Joe Biden reconnaît également avoir été fortement marqué par " le courage et la grâce " des proches du défunt. La rencontre de mardi aura lieu à l'abri des caméras pour permettre, a avancé la Maison Blanche, " une véritable conversation ". Mais au Parlement, les choses avancent lentement.Un texte révolutionnaireLors de son premier grand discours devant le Congrès, fin avril, Joe Biden avait dressé le tableau d'une Amérique de nouveau debout après une série de redoutables crises. Il avait appelé le Congrès à adopter un vaste projet de réforme de la police portant le nom de George Floyd d'ici le premier anniversaire de sa mort. Le texte, novateur, prévoit la fin de la clé d’étranglement et la limitation de la large immunité (" immunité qualifiée ") dont jouissent les policiers américains ainsi que d’autres mesures jugées très poussées. Ainsi, un registre national des policiers licenciés pour abus pourrait être créé. Concernant les infractions...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Violence politique, repli sur soi, confinement... : "L’épuisé de la vie a quelque chose du rebelle"

Violences conjugales : quel bilan législatif pour Sarkozy, Hollande et Macron ?

Paris : quand la manifestation pour la Palestine tournait aux violences en 2014

Désindustrialisation, violence, État absent : tirer les leçons de la pandémie en France

Violences conjugales : pourquoi la diffusion des bracelets anti-rapprochement patine

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles