Violences policières : un an après George Floyd, "la voie du changement" aux États-Unis ?

·1 min de lecture

Aux États-Unis, on se prépare à commémorer le premier anniversaire de la mort de George Floyd, le 25 mai 2020. Après les grandes manifestations de l'été dernier et le verdict dans le procès Chauvin le mois dernier, des rassemblements étaient organisés, dimanche, dans plusieurs villes américaines en mémoire de cet afro-américain, devenu un symbole de la lutte outre-Atlantique contre les violences policières et le racisme. 

À New York, des manifestants ont scandé le nom de George Floyd. Pour son frère, Terrence Floyd, la mobilisation doit continuer : "Restez éveillés pour que le nom de mon frère et de toutes les autres victimes résonnent encore. Tant que nous continuerons à faire résonner leurs noms, la justice restera sur la voie du changement", a-t-il harangué.

>>Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

"Le chemin est encore long"

Il y a un mois, le policier Derek Chauvin était reconnu coupable du meurtre de George Floyd. Courtney, une manifestante, salue le virage entamé par son pays. "L’obligation de rendre des comptes s’est imposée. Comme le fait de reconnaître qu’il y a un vrai problème ici. Nous faisons les changements appropriés et nécessaires", se félicite-t-elle.


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles