Violences policières : 2020, l'année d'un basculement ?

·2 min de lecture

De la mort de Cédric Chouviat au passage à tabac de Michel Zecler, l'année écoulée a vu la question des violences policières ressurgir par vagues sur la scène médiatique. Y aura-t-il un avant et un après 2020 ?

Mort de Cédric Chouviat en France, mort de George Floyd aux États-Unis, agression de Michel Zecler, manifestations antiracistes, mobilisation contre la loi sécurité globale...En 2020, l'usage proportionné ou non de la force par des policiers aura cristallisé les débats. Bousculés par les polémiques, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin et son prédécesseur Christophe Castaner ont tenté de frayer leur chemin entre les mobilisations citoyennes, et notamment de la jeunesse, d'un côté, et les protestations des syndicats de police de l'autre. Retour sur une année qui pourrait marquer un basculement dans ce débat.Deux affaires marquantesLe 3 janvier 2020, le livreur à scooter Cédric Chouviat est contrôlé alors qu’il conduit en téléphonant. Il se serait alors montré « irrespectueux et agressif » selon les policiers, justifiant son interpellation. Maintenu au sol de longues minutes, il subit une clef d’étranglement - ce que conteste cependant l'un des agents mis en cause. Cédric Chouviat meurt le surlendemain à l’hôpital.Six mois plus tard, une enquête de l’IGPN soulignera les contradictions du récit des policiers. Le sujet enflamme les réseaux sociaux et trouve un écho jusqu’à l’Assemblée nationale où François Ruffin ressort du chapeau insoumis une proposition...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Affaire Sud Radio : "Rokhaya Diallo piégée par la violence du nouveau discours racial"Emmanuel Macron admet des "violences policières" mais dénonce un "slogan" politique Producteur frappé par des policiers à Paris : "Ce déferlement de violence peut créer un choc de défiance""Nous, féministes universalistes et laïques, appelons à lutter sans relâche pour une société où l’éradication des violences à l’encontre des femmes et l’égalité des droits"Pharmaciens en alerte et stockage de preuves : ces aides contre le huis clos des violences conjugales