Violences en Martinique: les barrages s'intensifient, un centre commercial incendié cette nuit

·1 min de lecture
Un véhicule calciné bloque une route à Fort-de-France, le 23 novembre 2021 en Martinique - LOIC VENANCE © 2019 AFP
Un véhicule calciné bloque une route à Fort-de-France, le 23 novembre 2021 en Martinique - LOIC VENANCE © 2019 AFP

Les nuits passent et se rassemblent en Martinique, paralysée par une grève générale et une mobilisation contre l'obligation vaccinale pour les soignants. Après de premiers incidents nocturnes lundi et mardi soir, les violences semblent même avoir redoublé dans la nuit de ce mercredi à jeudi.

Nos confrères de Martinique la 1ere ont pu notamment observer l'incendie vraisemblablement volontaire d'un centre commercial de la commune du Robert, troisième ville la plus importante de l'île. Des images de flammes impressionnantes s'échappant des locaux et laissant répandre une épaisse fumée circulent activement sur les réseaux sociaux.

Un feu a également été déclenché dans un marché couvert de la commune du Saint-Esprit, située au sud de la Martinique.

De nouveaux coups de feu contre les forces de l'ordre

Si la situation dans la Guadeloupe voisine semble progressivement s'apaiser malgré des tensions persistantes, la nuit dernière a été ponctuée de nouveaux affrontements entre protestataires et forces de l'ordre en Martinique. Les violences se sont principalement concentrées à Fort-de-France, où les quartiers les plus populaires - Ravine Vilaine, Sainte Thérèse, Dillon, Kerlys, Chateauboeuf - ont été une nouvelle fois le théâtre de heurts avec la gendarmerie.

Les forces de l'ordre ont ainsi essuyé des lancers de projectiles divers, notamment dans le quartier de Sainte Thérèse. Des coups de feu y ont également été entendus par des témoins, relate Martinique la 1ere. Les gendarmes ont riposté avec des gaz lacrymogènes et des grenades assourdissantes.

Les protestataires ont poursuivi en parallèle leurs opérations de barrages routiers sur les axes sensibles de la Martinique, notamment dans le nord de l'île. Pour l'heure, les incidents émaillant cette protestation sociale n'ont pas fait de victimes.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles