Publicité

Afrique du Sud: une association de la diaspora congolaise dénonce la situation des femmes en RDC

En Afrique du Sud, la diaspora congolaise – la plus grande au monde avec au moins 300 000 ressortissants – reste très liée à son pays natal. Alors que la guerre fait rage dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), la communauté en est très affectée.

A Johannesburg, l’association Congolaise engagée vise à encourager la promotion des femmes au Congo et compte une centaine de membres en Afrique du Sud. En cette fin du mois de mars dédié aux droits des femmes, elle a tenu à se réunir pour affirmer son soutien à leurs soeurs de l’Est de la RDC.

Nathalie Misenga, coordinatrice de l’association Congolaise engagée, affirme son soutien et lance un appel aux femmes, entre autres, du Kivu : « Nous voulons dire aux femmes de l'Est que nous sommes ensemble. Vous n'êtes pas seules, vous souffrez, nous souffrons aussi. Les femmes du Kivu sont victimes de la gestion calamiteuse de notre pays. Nous voulons leur rappeler qu'elles ont le destin de leur vie entre leurs mains, qu'elles peuvent faire des marches, qu'elles peuvent écrire aux institutions internationales et nationales pour dire « non » à ce pouvoir qui ne fait qu'encourager leur souffrance. »

La femme souvent « victime des décisions prises »

« Il faut donner l'opportunité à ces femmes d'avoir la bonne éducation et la bonne information, dit encoreNathalie Misenga. Dans le monde entier, la femme n'est pas souvent dans les sphères des prises de décisions, elle est souvent victime des décisions prises. C'était notre cheval de bataille, depuis notre naissance, essayer d'intégrer des femmes dans des structures politiques pour pouvoir avoir des gens au sein des représentations.


Lire la suite sur RFI