Violences faites aux hommes : une première dans les Landes avec le téléphone grave danger

·1 min de lecture
Un téléphone grave danger a été attribué à un homme dans les Landes. Agé d'une cinquantaine d'années, ce Landais affirme avoir été menacé de mort à plusieurs reprises par son ex-compagne.

Le parquet de Mont-de-Marsan a décidé pour la première fois d’attribuer un téléphone d’appel d’urgence à un Landais. Son ex-compagne a juré à plusieurs reprises de le tuer.

C’est la première fois dans le département des Landes qu’un homme bénéficie de cet outil : le téléphone “grave danger”. Un téléphone connecté aux services de police si on veut appeler à l'aide. Le parquet a précisé à France Bleu ne pas avoir hésité à le donner à un homme puisque les deux sexes doivent bénéficier des mêmes droits.

L’homme en question s’est fait menacer plusieurs fois, notamment en février 2021 quand son ex-compagne débarque chez lui, accompagnée de sa grande fille issue d’une précédente union et d'une amie de cette fille. Toutes les trois cassent une vitre et le menacent : “On aura ta peau”, lancent-elles. L'homme réussit à prendre la fuite mais quelques jours plus tard, l'ex-femme envoie deux de ses fils majeurs pour menacer de nouveau son ex-conjoint.

Sous le choc

En état de choc, l'homme porte plainte. Il est examiné par un médecin qui lui prescrit plusieurs jours d'ITT. Une enquête est confiée à la gendarmerie et décision est prise de lui attribuer un téléphone grave danger.

Placée en garde à vue et sous contrôle judiciaire, la femme nie les faits qui lui sont reprochés. Vivant en Gironde, elle est interdite de séjour dans les Landes. Le jugement est prévu pour novembre prochain.

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles