Violences faites aux femmes : avec les bénévoles de l'association Une Voix pour elles

Le rendez-vous a été fixé devant une villa cossue de La Turbie, dans les Alpes-Maritimes. Sarah a quitté précipitamment son domicile il y a un mois. Sous bonne escorte, elle va pouvoir récupérer enfin quelques affaires. Les bénévoles de l’association Une Voix pour elles sont à ses côtés. La mère de famille est raccompagnée dans un hébergement d’urgence, une chambre d’hôtel. Selon les cas, l’association propose aussi un service de stockage pour les vêtements, les meubles ou les papiers. Un groupe de paroles de femmes, puis des actions Loëtitia Mas a vécu cela enfant, témoin des violences de son père. Ce passé douloureux l’a amenée à créer cette association. "C’est difficile de se dire ‘on va partir du jour au lendemain’, infliger aux enfants le fait d’être hébergés dans un hôtel conventionné, c’est un mauvais moment à passer", décrit-elle. L’association Une Voix pour elle est née à Peyminade, commune enclavée dans l’arrière-pays grassois. Initialement, il s’agissait d’un groupe de paroles de femmes pour rompre l’isolement puis très vite, des actions pour aider les femmes victimes de violences conjugales sont nées.