Violences: pour Darmanin, leur augmentation est "liée aux conséquences de la crise sanitaire"

·1 min de lecture
Gérald Darmanin le 28 mai 2021 à La Chapelle-sur-Erdre - LOIC VENANCE © 2019 AFP
Gérald Darmanin le 28 mai 2021 à La Chapelle-sur-Erdre - LOIC VENANCE © 2019 AFP

La crise sanitaire a-t-elle eu des conséquences sur la situation sécuritaire? C'est le lien de causalité qu'établit Gérald Darmanin dans une note adressée aux préfets le 4 juin, dont le contenu a été révélé par franceinfo et que BFMTV a pu consulter.

S'il se félicite de l'augmentation du nombre de verbalisations en matière de trafic de stupéfiants et des expulsions d'"étrangers menaçant l'ordre public", le ministre de l'Intérieur pointe le "développement de faits extrêmement violents (...) depuis le début de l'année.

Des faits en hausse "vraisemblablement liés aux conséquences de la crise sanitaire dont notre pays est en train de sortir", ajoute la note.

Le document pointe ainsi "une progression de 20% des faits de violences intrafamiliaux" par rapport aux cinq premiers mois de l'année 2020 "avec la multiplication des faits graves de violences intraconjugales".

Le texte évoque aussi "une progression de 137% (passage de 24 à 57 cas, même période) des interventions par le GIGN ou le RAID sur des individus dangereux retranchés".

Une augmentation de 28% "des violences à l'encontre des services de sécurité, de santé et de secours" est par ailleurs dénotée.

Article original publié sur BFMTV.com